BONA SAWA

BONA SAWA

L'HiSTOIRE DU CANTON D'AKWA

          HISTOIRE DU CANTON AKWA

 

 

Les Akwa sont issus du clan NGIE, branche cadette de l'aïeul MOULOBE EWALE. EWALE est l'ancêtre éponyme DUALA ou DOUALA 

 

NGIE MOULOBE, marié et père de famille épanoui, se sentant à l'étroit dans la concession familiale qu'il occupe avec son frère MASSE MOULOBE (ancêtre des Bellois), tous deux fils de MOULOBE EWALE, va trouver NKU (le patriarche Bassa de Ndonga) alors,  maître de cette terre côtière appelée aujourd'hui Douala.

 

NGIE demande au vieux NKU une parcelle de terrain pour s'y installer avec sa famille. NKU refuse, craignant que les descendants Ewale n'envahissent son territoire en conquérants.

 

Après plusieurs tentatives infructueuses, la persévérance  de NGIE finit par fléchir l'intransigeance du patriarche Ndonga ; qui toutefois, pose ses conditions : il ne cède de l'espace que si NGIE prend sa fille MAPOK en mariage, et, s'il naît un garçon de cette union, ce dernier scellera donc définitivement les liens entre les deux familles, ainsi, NKU n'aurait plus à craindre l'expansion de la tribu MOULOBE EWALE.

 

NGIE prend donc MAPOK pour épouse ; et, de leur union, naît un fils à qui l'on donne le nom de NKU comme son  grand-père maternel.

 

Pour le distinguer du vieux NKU, et aussi, préciser sa génitrice par rapport à celle des deux premiers fils de NGIE (MUTIE et KWANE), l'enfant NKU fut beaucoup plus appelé NKU à MAPOK nom de sa mère, formule traditionnelle en usage dans les mariages polygamiques, quand il y a duplication du même nom dans la lignée et cela est toujours de mise. 

 

Ceci a amené certaines personnes à dire par erreur, que NGIE était le grand père de NKU et que MAPOK était homme, père de NKU et fils de NGIE.

 

En réalité, MAPOK qui par déformation linguistique devint MAPOKA, était l'épouse de NGIE et mère de NKU (donc une femme).

 

NGIE MOULOBE EWALE, est le père NKU déformé KUO (origine du clan BONAKU).

 

Ce NKU, KU ou KUO, est le père de KWA (origine de l'appellation AKWA) qui, lui, est le père du légendaire KING NGANDO AKWA, fondateur de l'institution traditionnelle SAWA appelée NGONDO. C'est ce même NGANDO AKWA qui en 1845, reçut et donna asile au célèbre missionnaire baptiste ALFRED SAKER.

 

Après avoir signé les premiers traités d'amitié et de commerce avec la Grande Bretagne, NGANDO AKWA meurt en juillet 1846.

 

NGANDO AKWA est le père du King MPONDO NGANDO, qui lui est le père de l'illustre martyr King DIKA MPONDO, signataire plénipotentiaire du traité Germano-camerounais en 1884 ; mort en déportation en terre étrangère (actuelle Guinée Equatoriale) en décembre 1916.

 

DIKA MPONDO, est le père de DIKA DIKA LOUIS, ce dernier : père de DIN DIKA III dont nous célébrons le Sacre du 24 au 28 Octobre 2001.

 

De NGANDO AKWA à DIN DIKA AKWA III

 

En près de deux siècles, de l'avènement au pouvoir de NGANDO AKWA à l'aube du 19e siècle, à la période actuel, onze personnalité se sont succédées à la tête de la dynastie AKWA. Dix personnalités dont les caractères s'opposent par maints contrastes, mais qui toutes participèrent à la gloire commune de la prestigieuse dynastie AKWA. Il s'agit de

 

KING AKWA NGANDO AKWA

 

KING AKWA DIKONGUE NGANDO

 

KING AKWA PONDO NGANDO

 

Chef Régent DIBUSSI Dika AKWA

 

Chef supérieur DIN DIKA AKWA

 

Chef supérieur BETOTE DIKA AKWA

 

Chef supérieur EBONGUE DIKA AKWA

 

Chef Régent Hans NGAKA DIKA AKWA

 

Chef supérieur NTONE EBONGUE DIKA AKWA

 

LA COUR ROYALE AKWA

 

Elle est composée de sept (7) foyers (Miebe) qui sont :

 

BEKENE dont le chef est : MPONDO BETOTE AKWA

 

ETALE dont le chef est : F. DIKA DIKA AKWA

 

MOUTO PENYA dont le chef est : J. C. DIKA NSANGUE AKWA

 

WONDJE KWIN dont le chef est : R. P. KINGUE DIKA AWA

 

TIMBO KALLA dont le chef est : E. DIKA NGAKA AKWA

 

NDONGO DIN dont le chef est : C. D. DIN DIKA AKWA

 

NDONGO NDOUMBE dont le chef est : D. MANGA DOUALA AKWA

 

LA PERIODE MODERNE

 

A la faveur de l'accélération soudaine du rythme de l'histoire camerounaise, au lendemain de la seconde guerre mondiale, et du fait aussi de la vigoureuse expansion urbaine et démographique sans précédent de la ville de Douala au cours des 5 dernières décennies, la grande cité portuaire camerounaise a radicalement changé de physionomie à une cadence imprévisible. La petite bourgade coloniale, qui comptait à peine 50.000 habitants en 1945, fait figure aujourd'hui de grande métropole et de capitale économique du Cameroun avec une population qui dépasse aujourd'hui les 2 millions d'habitants.

 

Du fait de la nature et de l'ampleur des mutations sociologiques rapides et spectaculaires survenues à Douala depuis 50 ans, les Duala en général et les AKWA en particulier ont été dépossédés des positions-clés historiques qui leur assureraient naguère notoriété, richesse et prestige, et un robuste destin. Quoi que ce complément submergés en nombre dans leur propre cité, par l'afflux massif à Douala de centaines de milliers de nouveaux venus, originaires de toutes les régions du Cameroun, les Duala qui furent les premiers à bénéficier de la scolarisation dans notre pays, ont continué jusqu'à la fin des années 1970 à jouer un rôle de premier ordre sur la scène nationale Camerounaise. La contribution du Canton AKWA qui a fourni à notre pays de nombreuses élites mérite d'être reconnue. A lui seul le canton AKWA peut s'enorgueillir de compter :

 

Ministres :

 

Ernest BETOTE AKWA

 

ETEKI MBOUMOUA Aurélien

 

Christian TOBIE KUOH

 

SENGAT KUO François

 

BWELE Guillaume

 

MOUDIKI Adolphe

 

DOUALLA MOUTOME

 

Ambassadeurs

 

Jacques MOUKOURI

 

Recteur d'Université : Théophile NGANDO MPONDO

 

Directeur de Banque Centrale : Alfred EKOKO MPONDO

 

Délégués du Gouvernement

 

Christian TOBIE KUOH

 

Joseph DIPITA POKOSSY DOUMBE

 

Edouard ETONDE EKOTO

 

 

Hauts Responsables de l'Administration

 

MPONDO Nicolas : Président du conseil Municipal de Douala

 

EDIMO EPO Manfred : Haut fonctionnaire de la Réunification du Cameroun

 

MOUNOUME MBONGO Thomas : Inspecteur fédéral

 

MUNDI KO'O Arnold : Directeur Général

 

DIBOUSSI NTONYE Daniel: Secrétaire Général Directeur du Port

 

MOTO NTONE Roudolphe : Directeur, Consul Honoraire

 

NGOUNDO Black Lucien : Directeur Général

 

EBOULE NDOUMBE Maurice: Directeur du Trésor

 

TAMBA Guillaume: Directeur des postes

 

KWAN EPEE NYUNGU: Directeur des postes

 

NTONE NTONE Fritz: Directeur Hôpital laquintinie

 

KWA MBETTE Gaston: Directeur Général

 

TIMBA Majorée: Directeur Général

 

Hauts responsables du secteur privé et de la société civile

 

Dr. DIKA NSANGUE Eitel

 

Dr. MBENGUE MPEPELE Timothée

 

Dr. BARLA MOUKOKO Thomas

 

Me YONDO BLACK MANDENGUE: Bâtonnier du barreau du Cameroun

 

EKOKA Benoît: Président du l'ordre National des Experts Comptables

 

Isaïe NGANGUE MONGORY: Directeur Général Délégué

 

NSANGUE AKWA Jacques: Fondateur de l'ordre des Architectes

 

BEBEY Francis: Musicologue et fonctionnaire international

 

Extraits: BONAMBELA - Sacre du King AKWA - 27 octobre 2001

 Source:Doual Guide.com. http://www.douala-guide.com/histoire%20akwa.htm



13/05/2006
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 448 autres membres